numéro 16

 

dossiers : 1-Paroles d’anthologistes   2-Jacques Boireau

Responsables des dossiers : 1-Patrice Lajoye   2-Richard Comballot

Format livre

192 pages – disponible
Prix : 14,99 € (dont 3,99 € de frais de port)

Format numérique

4,90 € / Tout en couleurs et avec des nouvelles en bonus !

Sommaire

Navigation

numéros récents

 

éditorial 16

 

   
EXTRAIT
J
‘ai dû rencontrer Jacques (Boireau) au Festival d’Aubusson, en mars-avril 1979, en même temps que Frémion, Walther, Jeury et Wintrebert. C’était le délicieux -et trop discret -Martial-Pierre Colson qui organisait les festivités. Ce joyeux compagnon de Lamart-Ciliague m’écrivait, le 16 février, «Je ne me cache pas d’être du groupe «Remparts» que je réunis en mars et que tu peux rejoindre si tu le désires.» J’avais accepté d’enthousiasme. D’autant que Martial-Pierre avait lu mon roman, UnJeu de sable, qu’il voulait faire accepter dans la collection «Science-Frictions» de Ponte Mirone, dirigée par Jacky Goupil. Blanc venait tout juste de porter un coup fatal à Jules. Nous creusions la Creuse et Los Gonoccocos leur sillon ( du jambon! ).

Bernard Blanc voulait que le mariage de la politique et de la littérature ne fût pas un mariage… blanc. L’union devait enfanter une Révolution. Ni plus ni moins! Le mot d’ordre, qui fleurait bon 68, était «Ici et Maintenant». Hicet nunc, aurait dit Jacques, fin latiniste –et pour cause ( du peuple! ): il était prof de Lettres Classiques! Le futur, pour cette génération qui entrevoyait dans la essèphe1la relève du nouveau roman, devrait désormais se conjuguer au présent: petite révolution grammatico-politique. C’était l’époque où Butor rêvait de «machines imaginaires». Il nous offrirait bientôt un Herbier lunaire1( La Différence, 1984 ). Butor était un franc-tireur. L’auteur de La Modification avait écrit sur «La crise de croissance de la Science-Fiction». L’article avait paru dans Cahiers du Sudn°317, en janvier… 1953: l’année de création de Fiction! (à suivre…)

Pierre Gévart