numéro 19

 

Dossier : Joëlle Wintrebert

Responsable du dossier : Lucie Chenu

Format livre

192 pages – disponible
Prix : 14,99 € (dont 3,99 € de frais de port)

Format numérique

4,90 € / Tout en couleurs et avec des nouvelles en bonus !

Sommaire

Navigation

numéros récents

 

éditorial 19

 

   
EXTRAIT
« Elle est belle, drôle, talentueuse, intelligente et pleine d’affection. Une petite perfection, dans son genre », m’a un jour dit Gudule. De qui parlait-elle ? De Joëlle Wintrebert, bien sûr. Mais plus précisément, qui est Joëlle Wintrebert ? Cette femme hors du commun est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages pour adultes ou pour la jeunesse. Si elle se définit avant tout comme écrivain de science-fiction, elle écrit aussi des romans historiques, du fantastique, du thriller, du contemporain et de la poésie. Son parcours professionnel débute dans les années 70 : après avoir obtenu une licence de Cinéma et une autre de Lettres, elle arrive dans la SF par le biais du journalisme. Elle collabore aux magazines les plus barrés de l’époque – Creepy, Vampirella, L’Écho des Savanes, etc. – ainsi qu’à Fiction.

Elle y fait des critiques littéraires, y tient des rubriques cinématographiques. En 1975, elle est rédactrice en chef de la revue Horizons du Fantastique et l’on commence à voir apparaître sa signature dans quelques fanzines où elle publie des poèmes en prose. C’est Yves Frémion qui lui ouvrira les portes de la publication professionnelle, en l’accueillant dans l’anthologie périodique Univers 09, en 1977. Deux ans plus tard, elle obtient le prixRosny Aîné avec « La Créode », nouvelle profondément originale, parue dans Univers 17, cette fois-ci sous la houlette de Jacques Sadoul.Elle lui succédera, d’ailleurs, en 1983, à la tête d’Univers qu’elle dirigera durant trois années. Dans l’entrefaite, elle aura commencé à publier des romans atypiques, tout en assurant la rubrique science-fiction du mensuel de BD. (…)

Pierre Gévart